L’endurance équestre, qu’est-ce que c’est ?

Dans ma pension équestre des écuries de Lumeuil, à Brantôme, en Dordogne, vous entendrez beaucoup parler d’endurance équestre. Rien d’étonnant à cela : je pratique ce sport depuis l’âge de 9 ans et participe régulièrement à des compétitions. Quelles sont les particularités de ce sport équestre ?

Quelles sont les règles de l’endurance équestre ? 

Le grand principe de l’endurance équestre, c’est de faire parcourir à sa monture de grandes distances à vitesse élevée, tout en respectant le bien-être physique du cheval. Le cavalier doit donc être capable d’adapter le rythme du cheval à ses capacités. En compétition, ce n’est pas forcément le premier arrivé qui gagne, mais celui ou celle qui a su préserver la santé de l’animal pendant la course.

Le classement est établi en tenant compte de ces deux paramètres. La condition physique du cheval est vérifiée par un vétérinaire, au départ et à l’arrivée, et parfois même, en cours de compétition.

Pension Endurance équestre Dordogne

La valorisation d’un cheval pour la compétition d’endurance 

Tout cheval est capable de participer à une course d’endurance, mais certains y sont mieux adaptés.

C’est le cas des pur-sang arabe, des croisements d’arabe et des shagya, par exemple. Parmi ceux-ci, les juments et les hongres se comportent mieux que les chevaux entiers.

C’est à partir de 4 ans qu’un cheval peut commencer à pratiquer de petites distances et il pourra s’essayer aux longues distances à partir de 6 ans.

L’entraînement se fait de manière très progressive et donne accès aux compétitions selon des règles bien précises.
endurance équestre vitesse limitée

Première étape : endurance à vitesse limitée

Pour les débutants, la distance à parcourir est limitée à 20 km, à une vitesse comprise entre 10 et 12 km/h.

Au fur et à mesure des performances, le niveau de licence évolue et donne accès à des parcours de 20 à 80 km, pour lesquels la vitesse doit être située entre 12 et 15 km/h.

À l’issue de la course, un contrôle vétérinaire est effectué. Il doit avoir lieu dans les 30 minutes qui suivent l’arrivée. La fréquence cardiaque doit être inférieure à 64 battements par minute et influence la note finale.
endurance équestre à vitesse libre

L’endurance équestre à vitesse libre

Les qualifications sur 20, 40, 60 et 80 km en vitesse imposée donnent accès à la compétition en vitesse libre. Celle-ci doit cependant être de 12 km/h au minimum.

Cela commence par une distance de 80 km, sur laquelle il est nécessaire d’être validé, pour aborder les compétitions nationales et internationales. Les parcours sont alors de 120, 160 et 200 km. Cette distance de 200 km s’effectue en deux fois 100 km.

Un contrôle vétérinaire a lieu à chaque début et fin de parcours. Il contrôle le rythme cardiaque et le métabolisme du cheval. Cela pondère la note finale et peut aller jusqu’à l’élimination, si la condition physique de l’animal n’est pas dans les normes.


L’endurance équestre par plaisir

Même si vous n’avez pas l’intention de pratiquer des compétitions, il peut être intéressant de préparer votre cheval pour l’endurance équestre. Vous aurez ainsi le plaisir de parcourir de longues distances en pleine nature et de créer une belle complicité avec votre animal.

Aux écuries de Lumeuil, votre cheval trouvera une pension où son bien-être est prioritaire. En option, il pourra être entraîné à l’endurance.

Site web réalisé et référencé par : Création site internet
Fermer